Codage, cours de finances personnelles soulignés dans les factures du Michigan

Les cours de Python, HTML et SQL pourraient bientôt remplacer l’espagnol, le français et l’allemand dans les horaires des lycéens du Michigan.

Les étudiants qui étudient les langages de programmation informatique ou suivent d’autres cours de codage obtiendraient un crédit pour leur exigence d’obtention du diplôme de langue mondiale en vertu d’un projet de loi en cours d’élaboration par la législature de l’État.

Les partisans disent que cela donnerait aux étudiants une plus grande flexibilité pour explorer une compétence qui pourrait les aider à se préparer à de futurs emplois.

Nate Henschel, directeur des affaires gouvernementales de la Chambre de Grand Rapids, a déclaré qu’il espère que le fait de donner aux étudiants une option de codage suscitera l’intérêt pour les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques et conduira potentiellement à des emplois bien rémunérés.

“C’est ce dont l’économie a besoin”, a-t-il déclaré. « Nous constatons une demande croissante d’emplois dans ce domaine. Cela donne simplement le choix aux enfants.

Une législation distincte pourrait également réduire les exigences linguistiques de l’État. Il obligerait les élèves du secondaire à suivre un cours de littératie financière d’un demi-crédit. Les crédits de ce cours pourraient être utilisés pour répondre aux exigences de langue, de mathématiques ou d’art du monde.

Les deux projets de loi bénéficient de l’appui de groupes d’entreprises qui se disent intéressés par une main-d’œuvre plus qualifiée. Mais dans un exemple du débat en cours sur les STEM contre les sciences humaines dans l’éducation, ils se heurtent à la résistance des critiques qui craignent que les projets de loi réduisent la flexibilité locale sur le programme et évincent davantage la compréhension culturelle au profit d’un enseignement plus technique.

“Les finances personnelles n’ont rien à voir avec la langue mondiale”, a déclaré Julie Foss, agente de liaison publique pour la Michigan World Language Association, qui s’oppose aux projets de loi sur le codage et les finances personnelles. “Ce n’est pas que nous pensons que l’une ou l’autre de ces choses n’a pas de valeur, mais elles n’ont pas leur place pour remplacer les langues du monde.”

Elle a déclaré que si le Michigan détermine que les étudiants doivent apprendre le codage informatique, il est plus logique que le cours réponde à une exigence en mathématiques ou en sciences.

Les étudiants du Michigan peuvent déjà refuser l’un de leurs deux crédits de langue étrangère requis s’ils suivent un cours d’enseignement professionnel et technique ou s’ils obtiennent plus de deux crédits d’arts visuels et d’arts du spectacle. On ne sait pas combien d’étudiants utilisent les cours d’arts CTE pour répondre à l’exigence de langue mondiale, mais 103 000 étudiants étaient inscrits à des programmes d’enseignement professionnel et technique l’année dernière.

Les étudiants peuvent également satisfaire aux exigences linguistiques du monde avant le lycée. Par exemple, un district pourrait offrir un programme linguistique de la maternelle à la 8e année pour tous les enfants, qui se traduit par une maîtrise équivalente à deux années de cours au secondaire.

L’Association des directeurs d’écoles secondaires du Michigan soutient la littératie financière mais s’oppose au projet de loi car il ne donne pas aux districts suffisamment de flexibilité pour décider comment dispenser l’enseignement. Par exemple, les districts devraient avoir la possibilité d’intégrer le contenu de la littératie financière dans les cours existants, a déclaré le lobbyiste du MASSP, Bob Kefgen.

Le ministère de l’Éducation du Michigan s’oppose aux deux projets de loi. La liaison législative Sheryl Kennedy a déclaré que le département soutenait l’enseignement du codage et de la littératie financière, mais s’oppose à tout projet de loi qui remplace le crédit d’un domaine du Michigan Merit Curriculum par un autre.

“Une langue étrangère ne consiste pas seulement à apprendre à parler la langue”, a-t-elle déclaré. « C’est l’apprentissage d’une culture différente de la nôtre. Le codage ne fait pas cela.

Foss, qui est également professeur de français, a déclaré que les gens pensent souvent que les cours de langues du monde ont beaucoup de mémorisation du vocabulaire et des règles de grammaire. Mais ces cours ont un «environnement immersif» où «la culture est au centre», a-t-elle déclaré, et les étudiants acquièrent des compétences en communication que les employeurs recherchent.

D’autres disent que le codage est également une compétence de communication et que les langages de programmation sont aussi importants que les langages parlés.

La chambre de Grand Rapids soutient les deux projets de loi et travaille sur le composant de codage informatique depuis des années, selon Henschel.

Concernant le projet de loi sur les finances personnelles, Henschel a déclaré que “tant de jeunes adultes ne sont pas préparés à l’examen des prêts, des cartes de crédit et d’autres décisions financières importantes” et que le projet de loi conduira, espérons-le, à “un meilleur bien-être financier pour les années à venir. ”

Certains élèves suivent déjà des cours de littératie financière.

À Grand Rapids, le cours de finances personnelles de Forest Hills High School est un choix populaire. Les étudiants disent que cela leur apprend à budgétiser l’argent de leurs emplois au salaire minimum, à comprendre les talons de paie, à ouvrir des comptes d’épargne et à investir dans des actions.

“C’est l’une des seules classes à l’école où je peux vraiment voir comment cela m’aidera à l’avenir”, a déclaré Clare Hilary junior la semaine dernière devant le Comité sénatorial sur l’éducation et la préparation à la carrière.

Sa camarade de classe Jacquelinn Festian a déclaré aux sénateurs qu’elle ne connaissait pas la différence entre une carte de débit et une carte de crédit avant de commencer le cours. Maintenant, elle sait “qu’il est très facile de s’endetter avec sa carte de crédit”.

Elle a déclaré que chaque étudiant du Michigan devrait avoir la chance d’apprendre cela et d’autres leçons financières avant d’obtenir son diplôme.

Les deux mesures pourraient être votées par l’ensemble du Sénat dans les jours ou semaines à venir. Les deux ont été préalablement approuvés par la Chambre. Le Comité sénatorial sur l’éducation et la préparation à la carrière a apporté de petites modifications techniques aux projets de loi, de sorte que la Chambre devrait voter à nouveau si le Sénat approuvait les projets de loi modifiés.

Gouv. Gretchen Whitmer n’a pas dit si elle signerait les factures si elles parvenaient à son bureau. Elle examinera les projets de loi au fur et à mesure de leur progression, a déclaré mercredi le porte-parole Bobby Leddy.

Il y a seize ans, le Michigan n’avait qu’une seule exigence d’obtention du diplôme à l’échelle de l’État pour les lycées : que les élèves suivent un cours d’éducation civique. Sinon, les districts étaient libres de fixer leurs propres exigences.

En 2006, l’État a adopté le Michigan Merit Curriculum, qui exige un minimum de 18 crédits dans des matières précises. Les districts scolaires locaux peuvent ajouter à ces exigences, et beaucoup le font.

Dix districts du Michigan exigent des cours de finances personnelles, selon NextGen Personal Finance, un groupe de défense à but non lucratif qui pousse à les exiger pour tous les étudiants. Les banques et les coopératives de crédit de tout le pays s’efforcent également d’attirer l’attention sur le besoin de littératie financière.

Leurs efforts ont été couronnés de succès en Floride, au Nebraska, en Ohio et au Rhode Island, qui ont récemment adopté des lois obligeant les élèves du secondaire à suivre des cours de finances personnelles. Y compris le Michigan, 18 autres États envisagent des lois similaires.

Tracie Mauriello couvre la politique d’éducation de l’État pour Chalkbeat Detroit et Bridge Michigan. Rejoignez-la au tmauriello@chalkbeat.org.

Isabel Lohman couvre l’éducation pour Bridge Michigan. Rejoignez-la au ilohman@bridgemi.com.

Leave a Comment